ARTICLES RECENTS

Que signifie le terme salât ?

Le terme salat en langue arabe, désigne généralement la prière rituelle, composée d’un certain nombre de gestes et de paroles obligatoires et d’autres...

Les ablutions sèches

Pour faire la prière ou lire le Coran (selon certains avis) nous devons faire nos ablutions. Cette purification se fait par une...

Les plus populaire

Tour d’horizon sur la Hijama

La hijama est une tradition prophétique bénéfique pour le corps et l’esprit. C’est une pratique médicale qui guérit beaucoup de maux. Et, elle est...

La signification de Allahoumma barik

Allahoumma barik est une belle expression qui protège contre le mauvais œil (‘ayn), cette envie négative. Le ‘ayn est une chose réelle, mais pour...

Les hassanates : Tour d’horizon !

Les hassanates ponctuent la vie du musulman. Elles le rendent meilleur et le purifient de ses péchés. C’est un des moyens de se...

Qu’est-ce que le musc ?

Les amateurs de parfums affectionnent particulièrement le musc. Les différentes maisons de parfumerie apprécient également ce produit qui renferme bien des secrets....

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux le Très Miséricordieux. Lorsqu’on parle de communauté musulmane, le terme paraît bien vaste. Qu’est-ce que la oumma ? Plutôt que de donner des définitions hasardeuses et abstraites, penchons-nous sur les ahadith qui concernent la communauté islamique

En effet, la communauté de Mouhammad (‘aleyhi salat wa salam) a été mentionnée de nombreuses fois par ce dernier. Cela nous permet de mieux cerner la notion de communauté religieuse, de l’appréhender plus concrètement. 

Oumma Magazine a donc rassemblé pour vous plusieurs récits prophétiques qui parlent de la oumma

Qu’est-ce que la oumma : la reconnaissance du Prophète au Jour de la résurrection

Voici quelques preuves qui nous en parle : 

D’après Abou Darda (qu’Allah l’agrée), le Prophète (‘aleyhi salat wa salam) a dit : « Je serai le premier à me prosterner le jour de la résurrection et je serai le premier à relever la tête. Alors, je regarderai devant moi, derrière moi, à ma droite et à ma gauche et à chaque fois, je reconnaîtrai ma communauté au milieu des autres communautés ».

Mais encore : 

Un homme a dit : Ô Messager d’Allah ! Comment vas-tu reconnaître ta communauté des autres communautés, de Nouh (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) jusqu’à ta communauté ?

Le Prophète (‘aleyhi salat wa salam) a dit : « Ils auront des traces brillantes à cause des ablutions et ceci ne sera à personne d’autre qu’eux.

Également, je les reconnaîtrai car leurs livres leur seront donnés dans leurs mains droites et je les reconnaîtrai par leurs lumières qui seront devant eux et à leurs droites ». 

Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°180. 

Qu’est-ce que la oumma : les gens à qui on a fait bonne annonce

Une communauté à qui il a été fait miséricorde

D’après Abou Moussa Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (‘aleyhi salat wa salam) a dit : « Ma communauté est une communauté à qui il a été fait miséricorde, elle n’aura pas de châtiment dans l’au-delà.

Son châtiment est dans la vie de l’ici-bas : les épreuves, les tremblements de terre et le meurtre ». Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°4278 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud. 

Cela peut être compris de deux manières. Soit par le fait que les gens de cette communauté qui seront châtiés ne le seront pas comme le seront les mécréants. Ou bien par le fait que la plupart des membres de cette communauté seront pardonnés.

Awn Al Ma’boud Bi Charh Sounan Abi Daoud.

Une oumma au visage lumineux

En effet, le Prophète (‘aleyhi salat wa salam) a indiqué qu’un groupe de sa communauté entrera au paradis avec un visage très lumineux. Et quelle bonne annonce que celle-ci ! 

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (‘aleyhi salat wa salam) a dit : « Il y a un groupe de soixante-dix mille personnes de ma communauté qui vont rentrer dans le paradis, leurs visages seront lumineux comme l’est la pleine lune dans la nuit ».

Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6542 et Mouslim dans son Sahih n°216.

Qu’est-ce que la oumma : une communauté favorisée par les invocations du messager d’Allah

L’invocation que faisait le Prophète(‘aleyhi salat wa salam) pour sa communauté à chaque prière.

D’après ‘Orwa, ‘Aicha (qu’Allah l’agrée) a dit : Lorsque j’ai vu que le Prophète (‘aleyhi salat wa salam) était de bonne humeur, j’ai dit : Ô Messager d’Allah ! Invoque Allah pour moi.

Le Prophète (‘aleyhi salat wa salam) a dit : « Ô Allah ! Pardonne à ‘Aicha ses péchés précédents et futurs, ses péchés cachés et ses péchés apparents ».

Alors ‘Aicha (qu’Allah l’agrée) a rigolé jusqu’à ce que sa tête tombe dans le giron du Prophète (‘aleyhi salat wa salam) tellement elle riait.

Alors le Prophète (‘aleyhi salat wa salam) a dit : « Est-ce que mon invocation te fait plaisir ? ».

Elle a dit : Et comment est-ce que ton invocation pourrait ne pas me faire plaisir ?

Le Prophète (‘aleyhi salat wa salam) a dit : « Je jure par Allah que c’est certes l’invocation que je fais en faveur de ma communauté dans chaque prière ».

Rapporté par Al Bazzar et authentifié par l’imam Ibn Hajar dans Moukhtasar Zawaid Al Bazzar n°2005. Ainsi que par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha vol 5 p 324.

Ô Allah ! Ma communauté, ma communauté !

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Amr (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (‘aleyhi salat wa salam) a récité la parole d’Allah à propos d’Ibrahim : Seigneur ! Elles ont certes égaré beaucoup de gens. Ainsi celui qui me suit fait partie de moi et celui qui me désobéit alors tu es certes Indulgent et Miséricordieux.

Il a récité également la parole de ‘Issa : si Tu les châties, ils sont certes Tes serviteurs et si Tu leur pardonne, Tu es certes le Puissant le Sage.

Alors il a levé ses mains et a dit : « Ô Allah ! Ma communauté, ma communauté ! » et il a pleuré.

Allah a dit : Ô Djibril ! Va voir Mouhammad et demande-lui ce qui le fait pleurer ; bien qu’Il soit plus savant.

Djibril est donc allé le voir, lui a demandé et le Prophète (‘aleyhi salat wa salam) l’a informé.

Alors Allah a dit : Ô Djibril ! Va vers Mouhammad. Et dis : certes, nous allons te satisfaire concernant ta communauté et nous n’allons pas te décevoir ».

Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°202.

D’abord, ce hadith évoque les idoles qui sont adorées en dehors d’Allah.

Puis, il cite plusieurs versets dont le verset 36 de la sourate Ibrahim. Ensuite le verset 118 de la sourate Al Maïda. Enfin, on apprend que le Prophète a levé ses mains et demandé le pardon d’Allah pour sa oumma. Après cela, il a pleuré. 

Inévitablement, le cœur du croyant frémit à la pensée que l’envoyé d’Allah a pleuré par empathie pour lui. De plus, son cœur se réjouit également, car il sait que les duaa du Prophète (‘aleyhi salat wa salam) sont exaucées. Aussi, son amour pour son bien-aimé Prophète grandit tandis que son espoir d’être pardonné se ravive. 

Une bienheureuse communauté religieuse 

Ce hadith est une immense bonne nouvelle pour la communauté musulmane. En effet, Allah a promis au Prophète (‘aleyhi salat wa salam) qu’Il n’allait pas le décevoir. Et ce, à propos de sa communauté. En d’autres termes, nous autres, musulmans. 

Il va s’en rappeler qu’Allah ne faillit jamais à Sa promesse. De fait, Il est Celui dont on ne peut douter de Sa parole… 

Tous ces ahadith nous permettent de comprendre toute la bienveillance que le Prophète (‘aleyhi salat wa salam) avait pour sa oumma. Mais également, de quoi nous préserve le fait d‘y appartenir. Enfin, de quels avantages nous bénéficions à nous revendiquer de cette communauté musulmane. 

Et certes, Allah est le Plus Savant sur toute chose.