Accueil Langue arabe Merci en arabe

Merci en arabe

Savoir dire merci fait partie des formules de politesse appréciées dans le monde entier. Nous savons généralement remercier en anglais, avec le fameux « Thank you ». En espagnol, « gracias », ou encore en italien « grazie ». Et même dans d’autres langues parfois très loin du français, comme « Arigato » en japonais. Mais savez-vous comment on dit merci en arabe ? Découvrons, ou révisons ensemble, plusieurs manières de remercier les autres en langue arabe. Et voilà encore une belle occasion de découvrir ce que dit notre belle religion à propos du fait de dire merci ! 

Comment dit-on merci en arabe ? 

Apprendre à dire bonjour, merci, ou encore s’il vous plaît fait partie des premiers mots que l’on apprend. Et ce, dans n’importe quelle langue. Il est tout à fait possible de se débrouiller seul dans un pays étranger. À condition d’avoir connaissance de certaines bases indispensables ! Et savoir dire merci en fait partie. 

Alors, comment dit-on merci en arabe ? 

Il n’y a pas une, mais plutôt des façons de dire merci en langue arabe. Parlons ici de l’arabe littéraire, autrement dit en fosha : 

  • Choukran : qui signifie « merci ». Et que l’on écrit en arabe « شُكْر ». 
  • Choukran jazîlan : qui signifie « merci infiniment ». Que l’on écrit  « شُكْراً جَزِيلًا ». 
  • Choukran kathîran : dans le même registre que ci-dessus. Cela signifie « merci infiniment ». Soit « شكرا جزيلا ». 
  • Jazîla choukri laka ou jazîlan choukri laki : ce qui veut dire mot pour mot « merci beaucoup pour toi » au masculin ou au féminin. Que l’on écrit et prononce « جَزِيلَ الشُّكْرِ لَك ». 
  • Alf choukr laka ou alf choukr laki : soit « mille mercis à toi » à mettre au masculin ou au féminin. Cette expression s’écrit comme telle « أَلْفْ شُكْرْ لَكَ ». 

Le mot « choukran » est généralement employé par tous les pays arabes. C’est l’un des mots qui sera le plus compris, comme pour « Salam aleykoum ». 

Ces formules de politesse pour apprendre à dire merci en arabe sont disons « basiques ». La majorité des pays arabes les utilisent. Bien qu’il puisse exister quelques variantes au niveau de la prononciation, ou des expressions. 

On sait donc que le terme « choukran » est prononcé dans de nombreux pays arabes. Bien souvent, c’est l’adverbe qui suit qui va varier selon le pays. Mais aussi selon l’intensité que l’on souhaite mettre dans l’expression de notre gratitude. 

Voici quelques exemples :  

  • En dialecte marocain : choukran bezaf, soit « merci beaucoup ». 
  • En dialecte tunisien : choukran barcha, soit « merci beaucoup ». 

Et pour dire « Non merci » en arabe ? 

Il suffira tout simplement d’utiliser la négation, qui se traduit par « La » en arabe. Nous diront donc tout simplement « La choukran », soit « Non merci ». Que l’on écrira alors « لا شكرا ». 

Dire merci en arabe, dans un contexte religieux 

Savoir dire merci en arabe est une bonne chose pour arriver à se faire comprendre dans un pays arabe. Mais entre musulman, nous pouvons aussi nous remercier en utilisant des formules religieuses.

Il existe en effet de nombreuses expressions et formules de politesse, qui sont bien souvent des invocations à l’égard de l’autre. On apprend donc à dire merci en arabe, tout en souhaitant le bien et la guidée pour la personne. 

Voici quelques formules répandues : 

  • Baaraka Allahu fik, « بَارَكَاللَّهُفِيك » : ce qui signifie « Qu’Allah t’accorde Ses bénédictions » ;
  • Ahsan Allah ilayk, « أَحْسَنَاللَّهُإلَيْك  » : que l’on peut traduire par « Qu’Allah t’augmente en bienfaits » ; 
  • Jazâka Allahu kheyran,  « جَزَاكَ اللَّهُ خَيْرًا » : soit, « qu’Allah te récompense par un bien ».   

L’importance de savoir remercier les autres 

Il ne suffit pas de savoir dire merci en arabe, mais bien de comprendre pourquoi cette formule est importante. Il fait en effet partie du bon comportement chez le musulman d’être poli et respectueux.

Dans le point suivant, nous exposerons des preuves à ce sujet. 

Quelques enseignements de l’Islam à ce sujet 

Lorsque l’on parle de dire merci en arabe, cela peut avoir deux sens : 

Remercier les personnes qui nous entourent, un inconnu dans la rue, ou n’importe qui d’autre pour exprimer un sentiment de gratitude. 

Mais lorsque l’on parle de la gratitude dans les ahadith, cela peut aussi évoquer la gratitude que l’on doit avoir envers Allah. D’ailleurs, on trouve dans la sounnah des preuves du bienfait de dire merci aux autres. Comme dans ce hadith : 

Daprès Numan Ibn Bachir (quAllah lagrée), le Prophète (‘aleyhi salat wa salam) a dit: « Le fait de mentionner les bienfaits dAllah est un remerciement et délaisser cela est mécréance. Celui qui remercie pas pour la petite chose ne remercie pas pour la grande chose. Celui qui ne remercie pas les gens ne remercie pas Allah. Le groupe est bénédiction tandis que la division est un châtiment. » (Rapporté par Al Bayhaqi et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°3014)

Ainsi que des preuves de l’importance d’être reconnaissant envers Allah, Seigneur des Mondes : 

D’après ‘Abder Rahman Ibn Chibl (qu’Allah l’agrée), le Prophète (‘aleyhi salat wa salam) a dit : « Certes les pervers (1) sont les gens du feu ». Quelqu’un a dit : Ô Messager d’Allah ! Qui sont les pervers ? Le Prophète (‘aleyhi salat wa salam) a dit : « Ce sont les femmes ». Un homme a dit : Ne sont-elles pas nos mères, nos soeurs et nos épouses ? Le Prophète (‘aleyhi salat wa salam) a dit : « Certes elles le sont, mais lorsqu’on leur donne, elles ne remercient pas et lorsqu’elles sont éprouvées, elles ne patientent pas (2) ». (Rapporté par l’imam Ahmed dans son Mousnad n°15531 et authentifié par Cheikh Shouayb Arnaout dans sa correction du Mousnad ainsi que par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°3058)

  1. Le terme pervers désigne ici la perversité dans le sens de la désobéissance à Allah.
  1. Le sens du hadith n’est pas que toutes les femmes sont des désobéissantes à Allah ou qu’elles vont toutes rentrer dans le feu. Le hadith montre que les deux péchés mentionnés (le fait de ne pas remercier l’époux et l’absence de patience lors des épreuves) sont deux causes qui vont faire rentrer beaucoup de femmes dans le feu. Ainsi les musulmanes doivent faire particulièrement attention à ne pas tomber dans ces deux choses.

Pour aller plus loin 

Si vous souhaitez apprendre la langue arabe et connaître d’avantage d’expressions, on vous laisse consulter nos articles de blog à ce sujet ! Vous apprendrez notamment à dire « Je t’aime en arabe »

Article précédentLa nuit du destin
Article suivantSalat Janaza (Prière mortuaire)

Articles récents

Tour d’horizon sur la Hijama

La hijama est une tradition prophétique bénéfique pour le corps et l’esprit. C’est une pratique médicale qui guérit beaucoup de maux. Et, elle est...

La signification de Allahoumma barik

Allahoumma barik est une belle expression qui protège contre le mauvais œil (‘ayn), cette envie négative. Le ‘ayn est une chose réelle, mais pour...

Les hassanates : Tour d’horizon !

Les hassanates ponctuent la vie du musulman. Elles le rendent meilleur et le purifient de ses péchés. C’est un des moyens de se...

Qu’est-ce que le musc ?

Les amateurs de parfums affectionnent particulièrement le musc. Les différentes maisons de parfumerie apprécient également ce produit qui renferme bien des secrets....

Qu’est-ce que le jilbab ?

Qu'est-ce que le jilbab ? Voici une interrogation à laquelle on se propose de répondre dans cet article. Ainsi, après avoir lu...

Qu’est-ce que le hijab ?

Qu'est-ce que le hijab ? Cette question-là, plus d'une femme musulmane se l'est déjà posée. On vous propose de découvrir de quoi il...

Qu’est-ce que le Coran ?

Qu’est-ce que le Coran ? On vous propose de répondre à cette question à travers cet article. Ce livre Saint fait partie du quotidien de...

Encens Store, la boutique parfumée qui vous veut du bien !

Le bien-être de tous faisant partie de nos priorités, nous avons choisi de sélectionner pour vous que des produits de qualité. Succombez...

Qu’est-ce que le qamis ?

Qu'est-ce que le qamis ? Cette question-là, tous les musulmans francophones et non-arabophones y ont été confrontés au moins une fois. En effet,...