Accueil Islam & Coran Qu’est-ce que veut dire Inchallah ?

Qu’est-ce que veut dire Inchallah ?

Il existe de nombreux termes en arabe que l’on ne maîtrise pas, bien que l’on puisse les employer absolument tous les jours !

Prenons l’exemple du salam passé entre les musulmans ! Combien d’entre nous connaissent réellement sa signification, ce qu’il implique ainsi que les preuves qui s’y rapportent ? Peu d’entre nous, assurément.

Il en est de même pour le terme « Inchallah », orthographié aussi « In chaa Allah ». Et qui signifie littéralement « Si Allah le veut ». Voyons cette expression un peu plus en détail. Car elle implique finalement beaucoup plus de notions en Islam que ce que l’on imagine !

Qu’est-ce que veut dire « Inchallah » ?

En langue arabe, on traduit « inchallah » par « Si Dieu le veut », ou de manière plus juste « Si Allah le veut ». Cette expression, bien que prononcée en un seul mot, est en réalité composée de 3 mots bien distincts :

  1. La particule « In » : elle implique une condition. Ici donc, nous sommes totalement soumis à la volonté d’Allah. Par exemple : « Nous ferons telle chose uniquement SI Allah le veut ».
  2. Le verbe « Cha’ » : il vient du verbe « yacha », qui signifie « prétendre », « vouloir ». Ce verbe fait donc référence à la volonté.
  3. Le nom « Allah » : que nous avions tous reconnu ! C’est le nom d’Allah, notre Seigneur à tous. Bien qu’Allah ait en tout 99 noms dont nous avons connaissance. Les non musulmans le traduiront ici comme « Dieu ». Ce que, en tant que musulmans, évitons de faire pour la simple et bonne raison que ce terme peut se mettre au pluriel : « Des dieux ». Nous devons donc nous en tenir à l’appeler par Son Nom, « Allah ». Celui par lequel il S’est Lui-même nommé. Et toutes les louanges lui reviennent !

La plupart des personnes qui prononcent le mot « Inchallah », le disent en réalité de la mauvaise manière. En effet, il est plus correct de séparer les trois mots vus ci-dessus. Car oui ! Ce sont bien 3 mots distincts.

Il est donc important de dire : In cha’a Allah ». En prolongeant la voyelle « A » du terme « Cha’a », puis en effectuant une sorte d’arrêt. Avant finalement de prononcer le nom d’Allah. Allez, on s’entraîne un peu pour ne plus faire l’erreur in chaa Allah !

L’importance de dire « Inchallah »

Sachez que cette expression n’est pas seulement un terme que l’on peut dire une fois rentré dans l’islam. Que l’on entend à tout vas un peu n’importe où, et parfois même de la bouche de non musulmans. Comprendre que ce que veut dire inchallah est très important. Notamment car c’est une prescription d’Allah !

On retrouve ainsi dans la Sourate Al Kahf : 

« Et ne dis jamais, à propos d’une chose: « Je la ferai sûrement demain », sans ajouter: « Si Allah le veut », et invoque ton Seigneur quand tu oublies et dis: « Je souhaite que mon Seigneur me guide et me mène plus près de ce qui est correct. » Sourate Al Kahf verset 22 et 23  

Allah nous apprend donc par cette parole à toujours placer nos espérances et nos envies entre Ses mains. Il nous enjoint à prononcer Son nom, et à ne pas l’oublier, quoi que nous fassions.

Voici quelques exemples pour mieux comprendre la signification de inchallah :

  • « Demain, j’irai visiter ma grand-mère inchallah ! »
  • « Je souhaite devenir imam inchallah. »
  • « Mon père va bientôt rentrer à la maison inchallah. »

Que peut-on tirer de ces exemples ?

Dans ces 3 exemples, on comprend que le musulman doit toujours placer sa confiance en Allah. Et être convaincu que le destin ne lui appartient pas. Mais qu’il appartient bien à Allah, et qu’Il est le Seul à décider.

Cela signifie aussi qu’il n’y a pas de limite de temps. Que l’on projette de faire une action dans la minute, pour la semaine d’après ou dans plusieurs années. Cela dépend uniquement de la volonté du Seigneur des mondes !

Alors, dire « inchallah », obligatoire ou recommandé ?

Bon, il est important de dire qu’un acte recommandé est toujours préférable à faire… qu’à délaisser ! Essayons donc de toujours faire notre maximum ! C’est un sujet à divergence chez les savant. Mais il y a 2 cas que certains savants distinguent :

  1. Recommandé : Lorsque l’on envisage de faire une action. Mais que celle-ci relève d’un souhait, d’un désir ou d’une envie. Qui peut donc ne pas se réaliser dans l’immédiat.

Par exemple : « Nous partirons en voyage cette année inchallah ! »

  • Obligatoire :Lorsque ce que l’on veut faire est immédiat, ou que l’on a la ferme intention de le faire.

Par exemple : « Je vais au marché inchallah. »

Pourquoi ce terme est-il si important ?

Dire inchallah et comprendre ce que cela veut dire est important pour chaque musulman. Et ce, pour plusieurs raisons :

  • C’est un ordre divin, mentionné par Allah dans le Coran (Sourate Al Kahf)
  • Le prophète (aleyhi salat wa salam) a lui-même vanté les mérites de dire inchallah dans ce hadith :

Le Messager d’Allah (aleyhi salat wa salam) a dit: « Le Prophète Salomon (Suleyman) a dit une fois: « Ce soir, j’aurai des rapports avec quatre-vingt-dix femmes, chacune d’entre elles enfantera d’un cavalier qui combattra dans la voie d’Allah ». Sur ce, son compagnon dit: « Si Allah veut (incha Allah)! » Mais (Salomon), lui, ne dit pas ‘Si Allah veut’. Salomon eu donc des rapports avec toutes les femmes, mais aucune d’elles ne tomba enceinte sauf une femme qui enfanta d’un malformé. Par Celui qui détient l’âme de Mouhammed dans Sa Main ! Si (Salomon) avait dit « Inchaa Allah » (toutes ses femmes auraient eu des garçons) et ils auraient combattu dans la voie d’Allah en tant que cavaliers » (Sahih al-Bukhari 6639)

Ne pas dire inchallah dans ce cas là !

Il existe toutefois un contexte où dire inchallah n’est pas nécessaire, et même pas recommandé : lors des invocations. Il convient en effet d’être ferme dans la demande. Comme nous le montre ce hadith :

Le Prophète (aleyhi salat wa salam) a dit: « Que personne d’entre vous ne dise : « Ô Seigneur, pardonne-moi si Tu veux ! Seigneur, fais-moi miséricorde si Tu veux ! » Mais montrez-vous fermes dans votre demande car nul ne peut contraindre Allah [à faire quoi que ce soit]. (Bukhari et Muslim, riyad as-salihin n°1743).

Dans une version de Mouslim : « Il convient plutôt d’être ferme et insistant dans sa demande car rien n’est trop grand pour Allah. »

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez saisir votre nom ici

Articles récents

Qu’est ce qu’un djinn amoureux ?

Les maux occultes, tels que la sorcellerie ou la possession par un djinn amoureux sont, malheureusement, monnaie courante à notre époque.

Que veut dire barakallahoufik ?

Entre musulmans, il existe certaines paroles que nous échangeons en signe de bon comportement. Que veut dire barakallahoufik ? Vous vous êtes...

Qu’est-ce que la science légiférée ?

L’Islam est une religion parfaite, qui a été propagé par le meilleur des hommes, le Prophète Muhammad ('aleyhi salat wa salam). Néanmoins, il...

Comment faire la prière ?

La prière en Islam est d’une importance capitale. C’est d’ailleurs le deuxième pilier de l’Islam après le Tawhid. Ce qui signifie qu’après...

Qu’est-ce que le Hajj ?

« C’est un devoir envers Allah, pour les gens qui en ont les moyens, que de venir à la Maison sacrée en pèlerinage....

La polygamie en islam

« Eh bien Oumma Magazine ! Vous abordez un sujet qui fâche ! » Voilà ce que certains doivent déjà se dire, rien qu’à...

Le mariage en Islam

Le mariage en Islam est très certainement l’un des sujets les plus abordés dans les questions posées aux savants ! Entre culture...

Biographie de l’Imam Malik

Vous avez certainement déjà entendu parler des 4 écoles de Jurisprudence islamique. Et donc, forcément, des 4 imams à la tête de...

Comment dire pardon en arabe ?

Lorsque l’on souhaite apprendre une langue étrangère, il y a toujours des bases par lesquelles débuter. Apprendre l’alphabet si celui-ci est différent...