Accueil Roqya Qu’est ce que le mauvais œil en Islam ?

Qu’est ce que le mauvais œil en Islam ?

Parmi les croyances ancestrales attestées par l’islam, on compte la croyance au mauvais œil. Cette croyance signifie que l’homme, notamment, peut nuire à son prochain en portant sur lui un regard admiratif ou envieux.

«Trois versets coraniques font, en effet, allusion au mauvais œil, beaucoup de hadith authentiques et d’autres acceptables en font également mention et l’expérience de l’humanité  à travers les âges l’atteste.

Ceux qui nient ce dogme n’ont aucun argument à faire valoir exceptée leur ignorance de l’influence des âmes les unes sur les autres et de la relation entre les humains et les djinns, et le fait de ne pas connaître une chose ne signifie nullement que cette chose n’existe pas… »

« Il est impensable qu’un homme sensé renie l’influence de l’âme sur le corps, c’est une chose manifeste et perceptible. On voit bien que le visage rougit fortement lorsque quelqu’un a honte et qu’il devient livide lorsqu’il est craintif.

L’humanité a bien remarqué que certaines personnes tombent malades et s’affaiblissent à la suite d’un regard ; cela est dû à l’influence des âmes. La nocivité de l’âme de l’envieux sur celui qu’il envie est manifeste et seul quelqu’un qui vit en marge de l’humanité la renie. »

Attestation du mauvais œil par le Saint Coran

Les trois passages coraniques qui font allusion au mauvais œil sont les suivants :

1.(Dis : « Je cherche protection auprès du Seigneur de l’aube naissante, contre le mal des êtres qu’Il a créés, contre le mal de l’obscurité quand elle s’approfondit, contre le mal de celles qui soufflent sur les nœuds, et contre le mal de l’envieux quand il envie. »)

L’envie est un sentiment de dépit que suscite en nous la possession par autrui d’un avantage dont on est soi-même privé. « Ce sentiment existe en chacun de nous, sauf que les nobles le cachent et les gens méprisables le laissent apparaître. » « Les plus vils n’espèrent même pas prendre possession de ce privilège ; leur seul désir étant que les autres le perdent ! » ; l’atteinte que peut porter l’envieux à celui qu’il envie est, certes, plus étendue que le mauvais œil, cependant, ce dernier est son arme la plus redoutable. Il n’est pas impossible, expliquent certains, que le regard de l’envieux émette des radiations invisibles qui pénètrent par les pores et nuisent à ceux qu’ils atteignent. Ibn al-Qayyim fait ressembler la nocivité de l’envieux à celle de certains reptiles que le prophète (paix et salut sur lui) a décrit comme ayant la faculté, par leurs regards, d’aveugler les gens et de faire avorter les femmes enceintes.

2. (Peu s’en faut que ceux qui mécroient ne te percent par leurs regards, quand ils entendent le Coran, ils disent :  « Il est certes fou ! »)

Les exégètes expliquent que ce verset met l’accent sur la jalousie terrible qu’éprouvaient les incroyants de la Mecque à l’égard du Prophète (paix et salut sur lui). Si ce n’était la protection de Dieu, ils l’auraient tué de leurs yeux. Ibn Kathîr commente que cela prouve donc que le regard peut avoir des effets nuisibles.

3. (Il dit (Jacob) : « Ô mon fils ! N’entrez pas par une même porte, mais entrez par des portes différentes ; je ne peux cependant vous être d’aucune utilité contre les desseins de Dieu. La décision n’appartient qu’à lui… »)

Les exégètes expliquent que Jacob a conseillé à ses fils d’enter à la ville par des portes différentes pour leur éviter d’être atteints par le mauvais œil car ils étaient nombreux, tous beaux et forts et qu’ils venaient réclamer de la nourriture en période de grande famine. Autant de causes qui suscitent l’envie.

Attestation du mauvais œil par la Sunna

Les hadîth qui attestent du mauvais œil sont nombreux, en voici quelques-uns :

Plusieurs compagnons, dont Abû Hurayra et Ibn ‘Abbâs, rapportent que le Prophète (paix et salut sur lui) a dit : « le mauvais œil est une vérité. »

 ‘Â’isha rapporte que le prophète (paix et salut sur lui) ordonnait qu’on se soigne par la roqya du mauvais œil.

Ummu Salama rapporte qu’ayant vu chez elle une fillette ayant le teint terne le prophète (paix et salut sur lui) dit : « Soignez-la par la roqya, elle est atteinte d’un regard. »

Djâbir Ibn ‘Abdillâh rapporte que le Prophète (paix et salut sut lui) a dit à Asmâ’ Bint ‘Umays : « Pourquoi vois-je les corps des enfants de mon frère si frêles ! Seraient-ils dans le besoin ? » « Non, lui rétorqua cette dernière, cependant, ils sont sujets au mauvais œil. » Le prophète lui dit alors : « Soigne-le par la roqya »

Les deux hadîth cités montrent que le mauvais œil atteint fréquemment les enfants et que le teint terne et le corps chétif sont parmi ses signes manifestes. On pourrait peut-être traduire cela, médicalement, par le fait que le mauvais œil cause l’anémie et l’anorexie. Abû Djerra dit : « Le mauvais œil peut même empêcher le nourrisson de prendre le sein. »

Selon Djâbir al Ansârî le prophète (paix et salut sur lui) aurait même dit : « Indépendamment du Décret divin et Sa prédétermination, la principale cause de mortalité des gens de ma communauté est : le mauvais œil ! »

Comment se prémunir du mauvais œil

« Le mauvais œil est tout aussi répandu que les rayons du soleil ; cependant, ces derniers ne nuisent qu’à celui qui s’y expose sans se prémunir de parasol ou de crèmes protectrices s’il est à la plage ou d’un couvre-chef s’il est dans les champs.) Par cette parabole, j’essaie souvent d’expliquer aux gens la nécessité de se prémunir du mauvais œil par la lecture régulière des versets et invocations protectrices qu’on a cités précédemment. Ibn al-Qayyim dit en ce sens :

« Celui qui a pratiqué ces invocations protectrices connaît le grand avantage qu’elles procurent et la grande nécessité à s’y attacher. D’un, elles empêchent les effets du mauvais œil d’arriver et de deux, elles les repoussent au cas où ils arrivent. Cependant, cela dépend de la conviction de celui qui les dit, sa force de caractère, sa confiance en Dieu et la fermeté de son cœur car cela est une arme, et l’arme dépend de celui qui la porte. »

Le Prophète (paix et salut sur lui) a dit : « Réalisez vos affaires dans la discrétion car tous ceux qui bénéficient d’une valeur sont enviés ! »

Un hadith important

Dans un hadith qu’on citera intégralement dans le point suivant, le Prophète (paix et salut sur lui) dit : « Celui qui voit en son frère quelque chose qui lui plait qu’il prie Dieu de la lui bénir. »

 « Qu’il prie Dieu de la lui bénir. » c’est-à-dire qu’il dise : « Allâhumma bârik ‘alayh » pour éviter de le toucher de son œil admiratif. L’homme peut, en effet, nuire à lui-même, à ses enfants ou à ses biens par son œil admiratif s’il n’invoque pas la bénédiction de Dieu sur eux ! Parmi les formules qui empêchent aussi l’œil admiratif de nuire à soi ou à autrui, le fait de dire : « mâ shâ’ Allâh, lâ quwwata illâ bi-l-lâh » (cela émane de la grandeur de Dieu ! Il n’y a de puissance que par Dieu). Beaucoup d’érudits ont déduit cela du passage coranique dans lequel le pauvre agriculteur dit au riche orgueilleux : (Tu aurais dû dire en entrant dans ton jardin : « mâ shâ’ Allâh, lâ quwwata illâ bi-l-lâh ».)

 Comme le mauvais œil atteint particulièrement les beaux enfants, certains ulémas préconisent d’éviter de mettre en évidence leur beauté et ils citent à l’appui de leur opinion l’histoire que voici : ayant vu un joli poupon, ‘Uthmân Ibn ‘Affân dit à ses parents : « Salissez-lui, quelque peu, le visage pour qu’il ne soit pas atteint du mauvais œil ! »

Un petit mot sur le port d’amulette

‘Abdullâh Ibn ‘Amr dit que le Prophète (paix et salut sur lui) leur avait enseigné cette prière efficace contre l’effroi (en plein sommeil) : « a’ûdu bikalimâti-llahi-t-tâmma min ghadabihi wa ‘iqâbihi) wa sharri ‘ibâdihi wa min sharri-ash-shayâtîni wa an yahdurûn. » (Je sollicite la protection des paroles de Dieu qui s’accomplissent contre Sa colère (et Sa punition) ; contre les pires de ses hommes ; contre les incitations des diables et contre leur présence auprès de moi. »

Le narrateur ajoute que ‘Abdullâh Ibn ‘Amr enseignait cette invocation à ses enfants qui étaient en âge d’apprendre et l’écrivait puis l’accrochait au cou de ceux qui n’avaient pas encore atteint cet âge.

La question qui se pose après cette narration est : est-il permis de s’accrocher une amulette comportant une invocation prophétique ou encore mieux des versets coraniques pour se préserver du mal ?

Beaucoup de savants se sont appuyés sur l’acte du compagnon du Prophète (paix et salut)  Abdullâh Ibn ‘Amr pour légitimer le port de telles amulettes. Cependant, pour beaucoup d’autres cela est aussi interdit. Ibrâhîm al-Nakha’î disait de ses maîtres, qui étaient les disciples directs du compagnon du Prophète (paix et salut sur lui) ‘Abdullâh Ibn Mas’ûd : « Ils interdisaient toutes les amulettes, qu’elles comportent du Coran ou autre ! » Parmi leurs raisons à cela, en plus du fait que l’interdiction prophétique de porter les amulettes ne fait pas de distinction, le fait que cette pratique pourrait semer la confusion dans l’esprit des gens et entraîner par là le port d’autres amulettes formellement interdites. Aussi, disent-ils, le fait de porter sur soi des versets coraniques pourrait amener à les rabaisser en entrant avec aux toilettes.

Le traitement des gens atteints du mauvais œil

Le traitement des gens atteints du mauvais œil est de deux types : le premier est, bien sûr, la roqya légale qui consiste à lire les sourates et invocations qu’on a qualifiées d’« incantatoires » et notamment les deux dernières sourates du Coran. Abû Sa’îd raconte que le Prophète (paix et salut sur lui) avait coutume de faire certaines invocations pour se prémunir contre les démons et le mauvais œil. Mais lorsque les deux Sourates qui protègent, « al-Mu’awwidhatayn », lui furent révélés, il s’en tint à elles et abandonna les autres invocations.

Certains préconisent aussi de lire ces versets sur l’eau qu’on donne à boire au malade, on lui recommande aussi de faire des douches avec une telle eau bénite, de se masser avec de l’huile d’olive et de manger du miel ainsi bénit.

Ibn al-Qayyim, encore, rapporte que pas mal de compagnons et successeurs ont recommandé le fait d’écrire sur un support propre au moyen d’une substance liquide pure, tel le safran, des versets coraniques ou des invocations prophétiques puis de les dissoudre dans l’eau et de donner à boire au malade de cette eau et de le laver avec.

Autre traitement du mauvais œil : Al-istighsâl

Le second type de traitement est dit « al-istighsâl », il consiste à demander à celui qu’on suspecte être à l’origine du mauvais œil de faire ses ablutions et de nous donner l’eau qu’il récupérera après sa toilette purificatoire pour la jeter sur le malade. Le prophète (paix et salut sur lui) a ordonné à ses compagnons de bien prendre la chose et de répondre favorablement à cette demande. En voici les principaux hadîth :

Ibn ‘Abbâs rapporte que le Prophète (paix et salut sur lui) a dit : « Le mauvais œil est une vérité. S’il y avait une chose qui aurait pu dépasser la prédétermination alors cela aurait été le mauvais œil. Si on vous demande donc de vous laver faites-le. »

 ‘Â’isha rapporte qu’on ordonnait à celui qu’on suspectait être à l’origine du mauvais œil de faire ses ablutions puis on donnait cette eau au malade pour qu’il se lave avec.

Abû Umâma Ibn Sahl raconte que ‘Âmir Ibn Rabî’a est passé par l’endroit où Sahl ibn Hunayf se lavait et en voyant sa belle peau blanche, ‘Âmir s’exclama : « Je n’ai jamais vu une si aussi belle peau ! ». Très vite après cela, Sahl s’évanouit. Et lorsqu’on fit part au Prophète (paix et salut sur lui) de l’accident, il (paix et salut sur lui) dit : « Qui suspectez-vous en être l’auteur ? » on lui dit : « ‘Âmir Ibn Rabî’a ». le prophète (paix et salut sur lui) dit alors : « Pourquoi l’un de vous tuerait-il son frère ? Celui qui voit en son frère quelque chose qui lui plait qu’il prie Dieu de la lui bénir. »

Puis, il demanda qu’on lui rapporte un récipient d’eau et il ordonna à ‘Âmir de laver dedans son visage, ses mains jusqu’aux coudes, ses genoux et l’intérieur de son vêtement. Puis, il (paix et salut sur lui) lui ordonna de verser cette eau sur Sahl. Et instantanément ce dernier se réveilla de son évanouissement.

Le mauvais œil des démons

Dans la version de Nasâ’i du hadîth d’Abû Sa’îd que nous avons vu précédemment, il est dit : le Prophète (paix et salut sur lui) avait coutume de faire certaines invocations pour se prémunir contre le mauvais œil des démons et des hommes…

  Ibn al-Qayyim dit que le mauvais œil peut émaner des hommes comme il peut émaner des démons ! Aussi faut-il dire à certains que « le mauvais œil des démons est plus pénétrant que la pointe d’une lance ». Ibn ‘Aqîl dit en ce sens : « Très souvent, on relie les effets du mauvais œil aux effets des djinns ! »

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez saisir votre nom ici

Articles récents

La signification du terme zakât et son statut juridique

Le mot zakât en arabe signifie la croissance, le profit, l’accroissement, la pureté, l’agréabilité, la fructification, etc. C’est la...

Signification et importance de la Sunna

Le mot sunna désigne en arabe la méthode et la voie. Labîd ibn Rabî’ah dit dans sa célèbre mu’allaqah : « Il est d’une...

La signification de l’Islam

D’un point de vue linguistique, le mot « islam » a de nombreuses acceptions mais presque toutes sont en rapport avec la docilité, la...

Le jeûne du Ramadan

Le mot Siyâm désigne le fait de s'abstenir, de délaisser quelque chose. On parle par exemple de s'abstenir (ou de délaisser le fait)...

Biographie d’Omar Ibn Al Khattab

Il est Omar Ibn al Khattab Ibn Nufayl de la tribu des Banû ‘Adi Ibn Ka’b. Quant à sa mère, elle est...

L’importance de l’alphabet arabe

L’apprentissage de la langue arabe augmente précipitamment en France. La cause principale réside dans une pratique plus assidue du fait religieux en France...

Adam et Eve : leur histoire à travers le Coran

L’histoire d’Adam et Eve est l’une des chroniques les plus connues de l’humanité. Les religions du Livre ont toutes mentionné les débuts...

Les actes obligeant les grandes ablutions

Les actes invalidant (appelées aussi hadath akbar) les grandes ablutions, et donc les obligeant, sont au nombre de cinq :

Qu’est ce que le mauvais œil en Islam ?

Parmi les croyances ancestrales attestées par l’islam, on compte la croyance au mauvais œil. Cette croyance signifie que l’homme, notamment, peut nuire...