Accueil Islam & Coran Ayat al kursi (Le verset du Trône)

Ayat al kursi (Le verset du Trône)

Ayat al kursi est aussi couramment appelé le verset du trône. C’est l’un des versets les plus importants de tout le Livre d’Allah. Si ce n’est le plus important, selon certains hadith du Prophète (‘aleyhi salât wa salam). 

Il a une place importante dans notre religion, si bien qu’il est conseillé de le réciter fréquemment. Mais saviez-vous que ce verset est faussement traduit par « le verset du trône » ? Bon, si vous souhaitez en savoir plus à ce sujet, et d’avantage encore, restez ici ! 

Ayat al kursi, au coeur d’une Sourate importante 

Ayat al kursi se trouve dans la sourate la plus longue du Coran. Vous avez deviné ? Evidemment, il s’agit de Sourate Al Baqarah, aussi appelée Sourate La vache. 

25 121 mots, 286 versets, et quelques bonnes heures de lecture même pour les plus aguerris. Cette sourate a elle seule possède déjà une grande place au sein du Coran. 

Abu Hurayrah rapporte que le Messager d’Allah a dit : « Ne faites pas de vos maisons des tombes, car Satan n’entre pas dans la maison où on récite Sourate Al Baqarah. » Sahih Ar Targhib, 1463

Et les ahadith à son sujet sont assez nombreux ! Ainsi, on sait que cette sourate a un grand mérite, et qu’elle fait partie des deux sourates lumineuses. Avec Sourate Al ‘Imran. Et, à la fin de cette sourate, se trouve un magnifique verset : Ayat al koursi. 

On peut ainsi lire, au verset 255 de la sourate 2 : 

« Allah, il n’est de divinité digne d’adoration que Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par Lui-même et donc aucune créature ne peut se passer. Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. Tout ce qui est dans les cieux et sur la terre Lui appartiennent.

Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission ? Il connaît le passé et le futur, et de Sa science, ils n’embrassent que ce qu’Il veut. Son Marchepied (koursy) recouvre et s’étend au-delà des cieux et de la terre, donc la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très-Haut, l’Immense. » (1) 

En langue arabe : 

اللّهُ لاَ إِلَـهَ إِلاَّ هُوَ الْحَيُّ الْقَيُّومُ لاَ تَأْخُذُهُ سِنَةٌ وَلاَ نَوْمٌ لَّهُ مَا فِي السَّمَاوَاتِ وَمَا فِي الأَرْضِ مَن ذَا الَّذِي يَشْفَعُ عِنْدَهُ إِلاَّ بِإِذْنِهِ يَعْلَمُ مَا بَيْنَ أَيْدِيهِمْ وَمَا خَلْفَهُمْ وَلاَ يُحِيطُونَ بِشَيْءٍ مِّنْ عِلْمِهِ إِلاَّ بِمَا شَاء وَسِعَ كُرْسِيُّهُ السَّمَاوَاتِ وَالأَرْضَ وَلاَ يَؤُودُهُ حِفْظُهُمَا وَهُوَ الْعَلِيُّ الْعَظِيمُ

Une erreur répandue dans la traduction de ce verset

Nous avons précédemment souligné le mot « Marchepieds » de façon à le mettre en avant. En effet, c’est bien sur le mot « Kursi / Kursy » que l’erreur de traduction est faite. 

Sur de nombreuses traductions, nous pouvons ainsi lire : « Son Trône (Kursî), déborde les cieux et la terre (…). » En effet, le mot « Kursi » est traduit par le trône, et donc Ayat al kursi, par le verset du trône. 

Or, le mot « Kursi » signifie littéralement « Marchepieds » *. Et le Trône est traduit par le mot « ‘Arch ». Comme cela est montré dans ce verset : 

« Le Tout Miséricordieux S’est établi (istawâ), sur le ‘Arch (العرش – Trône).) (Sourate Ta ha, verset 5)

* Il est tout de même important de signaler que, selon certains traducteurs, le mot « Koursy » désigne « le Siège ». Quant à d’autres, ils le traduisent par « le repose-pied ». Et Allah est plus savant ! (2)

Les vastes mérites de réciter Ayat al Kursi 

Ce fameux « verset du trône » ou plutôt verset du Marchepieds, a une grande importance. 

Ubayy Ibn Ka’b rapporte que le Messager d’Allah lui demanda : « Quel est le plus important verset du Livre d’Allah ? ». – « Allah et Son messager sont plus savants. » Il répéta sa question plusieurs fois, jusque’à ce que ‘Ubayy réponde : « Le verset du kursiyy ». Le Prophète (‘aleyhi salat wa salam) frappa sa poitrine de sa main et dit : « Par Allah ! Réjouis-toi de cette science, ô Abû Al Mundhir ». (Muslim, 810) 

On peut le réciter à différents moments, comme le montrent ces dalils (preuves) : 

Ayat al kursi : Après chaque prière obligatoire

D’après Abou Oumama (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui récite ayat al koursi (1) après chaque prière obligatoire, rien ne l’empêche de rentrer dans le paradis sauf la mort (2) ». (Rapporté par Nasai et Ibn Hibban et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami’ n°6464) 

Durant les adhkar du matins et de l’après-midi 

Abu Ya’lâ rapporte qu’Ubayy Ibn Ka’b possédait une aire sur laquelle il faisait sécher les dattes, il la surveillait et constatait que le nombre de dattes diminuait. Il dit : « Une nuit, j’ai monté la garde, et j’ai vu une bête de la taille d’un adolescent. Je l’ai salué et elle m’a répondu. Je lui ai demandé : « Es-tu des humains ou des djinns ? – Des djinns. – Montre-moi ta main. »

Elle la tendit, et c’était une patte de chien avec des poils de chien. Je lui dis : « C’est ainsi qu’ont été crées les djinns ? – Les djinns savent mieux que moi ce qu’ils sont. – Qu’est-ce qui te pousse à agir de la sorte ? – J’ai entendu dire que tu étais un homme qui aimait faire l’aumône, ainsi, nous avons voulu prendre de ta nourriture. – Dis-moi ce qui peut nous protéger de vous ? –

Ce verset qui est dans la sourate Al Baqara (Ayat al koursi). Celui qui le récite l’après-midi est protégé de nous jusqu’au matin et celui qui le récite le matin est protégé de nous jusqu’à l’après-midi. » Puis Ubayy se rendit chez le Prophète (‘aleyhi salât wa salam) pour l’en informer, et celui-ci dit : « Le malin a dit vrai. » (Rapporté par Nasai et Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°3245) 

On sait aussi qu’il est bénéfique de réciter Ayat al kursi avant de se coucher la nuit, ainsi que dans la maison en général. Et ce, afin de faire fuir les démons. 

Notre conseil Oumma Magazine

Pour apprendre facilement ce « verset du trône », ou plutôt verset du marche pied, nous vous conseillons de l’écouter en boucle. Optez de préférence pour un récitateur ayant un bon tajweed, comme dans le CD « Le Saint Coran Arabe Français » de Cheikh Saad Al Ghamidi

Et bien sûr, il est important aussi de pouvoir suivre directement sur le Coran afin d’avoir les versets bien en tête ! 

Finalement, nous vous conseillons d’apprendre en parallèle le Tafsir de Ayat al kursi. Et ce, afin de savourer encore d’avantage sa lecture. 

En espérant, avec la permission d’Allah, que cet article vous ai été profitable ! Qu’Allah nous accorde la réussite. 

  1. Traduction tiré du livre « L’authentique de l’exégèse d’Ibn Kathîr », aux éditions Tawbah, page 341 
  2. http://www.3ilmchar3i.net/article-29859274.html

Articles récents

Tour d’horizon sur la Hijama

La hijama est une tradition prophétique bénéfique pour le corps et l’esprit. C’est une pratique médicale qui guérit beaucoup de maux. Et, elle est...

La signification de Allahoumma barik

Allahoumma barik est une belle expression qui protège contre le mauvais œil (‘ayn), cette envie négative. Le ‘ayn est une chose réelle, mais pour...

Les hassanates : Tour d’horizon !

Les hassanates ponctuent la vie du musulman. Elles le rendent meilleur et le purifient de ses péchés. C’est un des moyens de se...

Qu’est-ce que le musc ?

Les amateurs de parfums affectionnent particulièrement le musc. Les différentes maisons de parfumerie apprécient également ce produit qui renferme bien des secrets....

Qu’est-ce que le jilbab ?

Qu'est-ce que le jilbab ? Voici une interrogation à laquelle on se propose de répondre dans cet article. Ainsi, après avoir lu...

Qu’est-ce que le hijab ?

Qu'est-ce que le hijab ? Cette question-là, plus d'une femme musulmane se l'est déjà posée. On vous propose de découvrir de quoi il...

Qu’est-ce que le Coran ?

Qu’est-ce que le Coran ? On vous propose de répondre à cette question à travers cet article. Ce livre Saint fait partie du quotidien de...

Encens Store, la boutique parfumée qui vous veut du bien !

Le bien-être de tous faisant partie de nos priorités, nous avons choisi de sélectionner pour vous que des produits de qualité. Succombez...

Qu’est-ce que le qamis ?

Qu'est-ce que le qamis ? Cette question-là, tous les musulmans francophones et non-arabophones y ont été confrontés au moins une fois. En effet,...