Accueil Langue arabe L'importance de l'alphabet arabe

L’importance de l’alphabet arabe

L’apprentissage de la langue arabe augmente précipitamment en France. La cause principale réside dans une pratique plus assidue du fait religieux en France ainsi que par la volonté des adeptes de l’Islam à rechercher la Science.

 Cette quête de savoir commence donc par l’enseignement de l’alphabet arabe ainsi que des règles de lecture. Ce cheminement progressif permet par la suite de pouvoir se concentrer plus aisément sur la grammaire.

 Ainsi, à travers cet article, nous proposons au lecteur une démonstration claire pour qu’il puisse s’initier facilement à l’alphabet arabe.

L’abécédaire arabe au cœur d’une langue majestueuse

 L’abécédaire orientale diffère complètement de l’alphabet d’inspiration romano germanique. Que ce soit dans l’écriture des caractères ainsi que dans la prononciation de quelques lettres qui sont typiques de la langue arabe. Composé de vingt-huit lettres, l’alphabet arabe pour les non-initiés paraît difficile. Cependant avec beaucoup de volonté et d’effort, il est facile de maîtriser les différents caractères en seulement quelques semaines. Bien que la langue arabe ait ses propres spécificités, les voyelles nommées « harakat » simplifie grandement les lectures. Pourtant, elles n’apparaissent pratiquement pas dans les écritures hormis pour le texte sacré : le Coran ainsi que dans les ouvrages religieux. De ce fait, le lecteur maîtrisant l’alphabet arabe ainsi que l’idiome doit tout simplement retenir l’enchaînement des lettres et des mots. En effet, la lecture de la langue arabe se fait de façon intuitive et par la mémorisation.

Apprendre l’alphabet arabe par la méthode Nourania

 Cette méthode célèbre connue à l’heure actuelle dans tout le monde arabe est une méthodologie privilégiée pour les enfants. Elle permet de les initier dès le plus jeune âge à l’alphabet arabe. Mais aussi à la récitation et prononciation correcte des lettres. Très utilisée dans les écoles égyptiennes, elle a su s’implanter efficacement en France. Et à ce jour, la grande majorité des associations d’apprentissage de la langue arabe la mettent en pratique dans leur programme d’initiation.

Cette méthode fabuleuse permet de mettre en pratique l’alphabet arabe et de le maîtriser sur une courte durée. Composée de plusieurs ouvrages et supports audio, la méthode Nourania est un tremplin fondamental pour s’immerger plus tard dans la science du Tajwid ainsi que l’apprentissage de la langue arabe.

 Quels sont à terme les bénéfices de cette méthode ?

 En premier lieu, l’élève mémorise l’alphabet arabe auquel se combine les différentes voyelles pour apprendre les différents sons. Une fois cette base validée. Le petit musulman peut par la suite à l’aide d’un cahier commencer à déchiffrer des mots découpés en syllabe. Ce procédé permet d’assimiler rapidement les règles de lecture ainsi que le positionnement des lettres de l’alphabet arabe (en début, milieu ou fin de mot). Par la suite, les usagers pourront se familiariser avec d’autres règles de lecture telles que le tachdid, le tanwin, les lettres non attachées ou les lettres lunaires et solaires…

 En plus de l’apprentissage de l’alphabet arabe. La personne utilisant cette méthodologie commence à assimiler du vocabulaire de base pour, à terme, arriver à une lecture extrêmement fluide.

 Souvent, afin de progresser rapidement, les professeurs demandent aux élèves de compléter leurs exercices par des lectures assidues du chapitre juz ‘amma du Coran. De façon générale, la Nourania permet aux élèves de ne pas faire de faute dans la prononciation des lettres de l’alphabet arabe.

 La langue arabe étant un idiome unique, l’identification des lettres ne suffit pas. Il convient de les réciter de la façon la plus juste. En effet, par la suite, les erreurs de prononciation peuvent prêter à confusion. En effet, des mots se ressemblant beaucoup peuvent avoir une signification différente.

Dans ce cas, où apprendre les prémices de l’alphabet arabe?

 Les instituts de langue arabe pullulent en ligne. Et souvent, l’étudiant ne peut savoir qui se cache derrière et également le niveau réel du professeur. Ainsi, malgré le développement à toute vitesse des technologies de l’information et de la communication (Internet, What’s App, Skype…), le conseil que nous appliquons pour nous même consiste à s’orienter vers des personnes ayant des diplômes ou idjaza ainsi que des institus reconnus pour leur serieux et pédagogie.

 Ce procédé permet de s’initier à l’alphabet arabe dans de bonnes conditions auprès de personnes compétentes. Puis par la suite d’éviter toute source d’égarement. En effet, les instituts de langue arabe en ligne initie bien à l’idiome mais transmettent également des valeurs touchant aussi à la croyance islamique. De ce fait, il convient aussi pour les débutants en alphabet arabe de les prémunir pour qu’ils adoptent un Islam sain, dénué d’ambiguïtés.   Comme citer précédemment, une multitude d’enseignement en ligne existent. Pensez donc à vérifier les sources ainsi que les méthodes mises en application auprès de personnes expérimentées avant de vous lancer.

Les erreurs à ne pas commettre

 De façon générale, il est courant que les personnes souhaitant apprendre l’alphabet arabe se basent sur une phonétique en français. Si ce rouage est censé donner une feuille de route approximative de la prononciation des lettres. Il faut savoir que dans bon nombre de cas, il induit lourdement en erreur. En effet, l’arabe n’est pas une langue latine. De plus, la prononciation des lettres de l’alphabet arabe fait appel à l’usage de beaucoup plus de membres et organes que la langue française. Dans bon nombre de cas, la gorge, le nez ou le palet ainsi que la langue appuyée sur les dents peuvent être monopolisés. Donc, il convient de veiller à ne pas adopter les mauvais réflexes qui avec le temps sont très difficiles à rectifier.

 De plus, si vous côtoyez une personne dont la langue maternelle est l’arabe dialectique. Sachez que cette langue diffère de l’arabe littéraire qui est la langue authentique du Coran. Que certaines lettres présentes dans le dialecte n’existent pas dans la langue originale. Tout ceci est un rappel pour éviter de débuter un apprentissage avec des lacunes.

 En plaçant sa confiance en votre Seigneur le Très Haut, en l’invoquant sincèrement et en étant assidu dans la pratique de l’alphabet arabe et la lecture, il se peut, InchAllah que les clés de la réussite soient en votre faveur et vous ouvrent les portes vers d’autres sciences utiles.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez saisir votre nom ici

Articles récents

La signification du terme zakât et son statut juridique

Le mot zakât en arabe signifie la croissance, le profit, l’accroissement, la pureté, l’agréabilité, la fructification, etc. C’est la...

Signification et importance de la Sunna

Le mot sunna désigne en arabe la méthode et la voie. Labîd ibn Rabî’ah dit dans sa célèbre mu’allaqah : « Il est d’une...

La signification de l’Islam

D’un point de vue linguistique, le mot « islam » a de nombreuses acceptions mais presque toutes sont en rapport avec la docilité, la...

Le jeûne du Ramadan

Le mot Siyâm désigne le fait de s'abstenir, de délaisser quelque chose. On parle par exemple de s'abstenir (ou de délaisser le fait)...

Biographie d’Omar Ibn Al Khattab

Il est Omar Ibn al Khattab Ibn Nufayl de la tribu des Banû ‘Adi Ibn Ka’b. Quant à sa mère, elle est...

L’importance de l’alphabet arabe

L’apprentissage de la langue arabe augmente précipitamment en France. La cause principale réside dans une pratique plus assidue du fait religieux en France...

Adam et Eve : leur histoire à travers le Coran

L’histoire d’Adam et Eve est l’une des chroniques les plus connues de l’humanité. Les religions du Livre ont toutes mentionné les débuts...

Les actes obligeant les grandes ablutions

Les actes invalidant (appelées aussi hadath akbar) les grandes ablutions, et donc les obligeant, sont au nombre de cinq :

Qu’est ce que le mauvais œil en Islam ?

Parmi les croyances ancestrales attestées par l’islam, on compte la croyance au mauvais œil. Cette croyance signifie que l’homme, notamment, peut nuire...